top of page
Rechercher
  • ariannabisaz

Une résistance totale grâce à des plantes saines

Les plantes saines parviennent à être totalement résistantes aux insectes, aux champignons et aux divers pathogènes. Totalement résistantes ! Telle est la conclusion passionnante de John Kempf, entrepreneur, conférencier, producteur de podcasts et enseignant en agriculture régénérative. Ce jeune Américain, qui s'est fixé pour objectif d'établir l'approche régénérative comme nouveau courant dominant dans l'agriculture d'ici 2040, n’a pas fini de nous époustoufler.



Mais commençons par le tout début – qui de la poule ou de l'œuf fut le premier ? Pour John Kempf, ce ne sont pas des sols sains qui engendrent des plantes saines (la vision très répandue dans les milieux régénératifs). Ce seraient au contraire des plantes saines qui permettraient de construire des sols sains dotés d'une puissante activité biologique. Et c'est ainsi qu'il a rassemblé ses observations, expériences et connaissances par lesquelles soutenir les plantes à atteindre leur plein potentiel sous forme d'une pyramide de santé.


La pyramide de santé de la plante décrit comment les plantes atteignent un état de résistance totale face aux ravageurs lorsque leur santé s’améliore. Kempf distingue quatre phases ou niveaux de santé. Image : Advancingecoag.com

Promouvoir l’immunité passive


Dans les deux phases du bas de la pyramide, un apport équilibré en nutriments permet rapidement d'améliorer le profil biochimique de la plante et de renforcer son immunité passive. Au cours de la première phase, la plante augmente fortement sa capacité photosynthétique, ce qui la met en mesure de transformer des sucres simples en molécules de sucre complexes. Grâce à cette modification du profile carbohydrate dans son suc, la plante gagne en résistance envers les champignons pathogènes présents dans le sol. Lorsqu’elle atteint la deuxième phase, la plante est à même de convertir des protéines simples –les composés azotés solubles tel que le nitrate et l’ammonium - en molécules de protéines complexes (acides aminés). La synthèse complète des protéines réduit la vulnérabilité des plantes face aux attaques d'insectes à système digestif simple (larves et insectes suceurs).


Ces deux premiers niveaux de santé modifient le profil chimique de la plante. Ils sont relativement faciles à atteindre ; on peut y arriver en quelques semaines voire quelques mois en enrichissant le sol en minéraux - magnésium, fer, manganèse, azote et phosphore pour le premier niveau, magnésium, soufre, molybdène et bore pour le deuxième niveau - et en utilisant diverses mesures régénératives favorables à la santé du sol (p.ex. thé de compost, engrais verts, ameublissement du sous-sol avec injection de ferments).


Il est étonnant de constater que, selon Kempf, nos plantes cultivées fonctionnent très en dessous de leur potentiel - on pourrait presque penser qu'elles végètent… Toujours selon Kempf, la performance photosynthétique moyenne de nos cultures serait globalement extrêmement faible et pourrait être augmentée sans problèmes de 150 à 600%. Il en résulterait une énorme quantité d'énergie végétale supplémentaire qui permettrait aux plantes d’augmenter massivement la quantité et la qualité des exsudats racinaires. Ces exsudats racinaires, par leur impact positif sur la biologie du sol, seraient à même de propulser le système plante-sol à un niveau supérieur et constitueraient le préalable indispensable à l’atteinte des deux phases suivantes.



Promouvoir l’immunité active


Au cours des phases 3 et 4, la plante entre dans un mode de surplus d'énergie. Comme nous l'avons déjà mentionné dans le texte, pour atteindre ce niveau de santé il est indispensable que la biologie du sol soit vitale et bien développée, de sorte que la plante puisse se nourrir en grande partie de métaboliques microbiens riches en énergie. C’est en effet cette forme de nourriture qui permet à la plante d'obtenir le surplus d’énergie. La plante transformera et stockera cette énergie d'une part sous forme de lipides et d'autre part sous forme de substances végétales secondaires aux propriétés antibiotiques et antivirales ainsi qu’en huiles essentielles.


Au cours de ces deux phases, des modifications des membranes cellulaires, une teneur accrue en oligo-éléments dans les tissus et un épaississement de la couche de cire de la feuille mènent à un effet protecteur croissant face aux menaces extérieures. Par ailleurs, grâce à la formation de substances végétales secondaires et la sécrétion de substances antimicrobiennes, la plante se protège par elle-même des pathogènes – ce que l'on appelle l'immunité active. Au niveau 3, la résistance aux pathogènes aériens bactériens et fongiques est renforcée. Au niveau 4, c'est la résistance aux coléoptères, aux nématodes et aux virus qui augmente. Les conditions optimales pour les phases 3 et 4 peuvent être atteintes par des mesures régénératives telles que, entre autres, une grande diversité d'espèces (par des semis mixtes, des sous-semis, des engrais verts, etc.) et la poursuite des traitements foliaires avec du thé de compost, des thés de foin, des minéraux, etc.


Ces niveaux de la pyramide ne sont pas aussi rapides et faciles à atteindre que les niveaux 1 et 2, car ils dépendent de processus biologiques très dynamiques et puissants dans la rhizosphère.



Des mesures concrètes


La pyramide de santé de la plante est également présentée par l'agronome allemand de grande renomée, Dietmar Näser, dans son livre Regenerative Landwirtschaft. Pour chaque niveau de la pyramide, Dietmar Näser décrit les mesures régénératives qui apportent un soutien à la démarche. Il décrit également comment reconnaître à l’aide de divers critères à quel niveau se trouvent les plantes.

Le livre n'est malheureusement disponible qu'en allemand pour le moment.



Sources / links:



Kempf John: Plant health pyramid. Webinaire, en anglais.


Gässler Marie-Thérèse (2020): La pyramide de santé de la plante


Dietmar Näser (2020): Regenerative Landwirtschaft



Formations:


Plant health pyramid. Cours en ligne, en anglais

50 vues
bottom of page